Pourquoi foncer voir Les Filles du Docteur March au cinéma ?

Les Filles du Docteur March de Greta Gerwig est la dernière adaptation au cinéma du roman de Louisa May Alcott. J’ai beaucoup apprécié ce film pour son casting « aux petits oignons » et le ton donné par la réalisatrice qui a réussi à remettre au goût du jour des problématiques déjà abordées lors de la parution du livre en 1868 et qui sont toujours d’actualité.

L’histoire est celle de quatre sœurs, Jo, Meg, Beth et Amy March. Elle retrace leurs rêves, espoirs et déceptions dans les Etats-Unis de la Guerre de Sécession. Chacune a son aspiration. L’indépendante et audacieuse Jo (Saoirse Ronan) souhaite devenir écrivaine. La douce et protectrice Meg (Emma Watson), aînée des quatre sœurs, rêve de fonder une famille avec l’homme qu’elle aime. La capricieuse Amy (Florence Pugh) veut vivre d’amour et de peinture. Beth (Eliza Scanlen), la petite dernière est la bonté incarnée et une talentueuse joueuse de piano. Toutes les quatre, elles interprètent les textes de théâtre écrit par Jo. Elles sont élevées par une mère aimante et dévouée (Laura Dern) qui leur apprend l’altruisme et la bienveillance. Au quotidien, les filles veillent à agir de manière à ce que leur père, parti à la guerre, soit fier d’elles à son retour. On retrouve aussi à l’affiche Meryl Streep et Timothée Chamalet.

Des sujets féministes comme l’égalité des sexes dans le monde du travail ou la quête de l’indépendance financière sont largement abordés sans que ce ne soit trop lourd et rébarbatif. La place de la femme dans la société est auprès de leurs mari et enfants. On pourrait penser que l’histoire s’adresse ici aux femmes, mais en réalité, elle s’adresse à tous : il s’agit d’un monde difficile pour les femmes avec de l’ambition, mais les hommes ont bien leur place puisque les personnages masculins sont bons et soutiennent leurs femmes tout au long de l’histoire. Un bel exemple pour la société.

D’après moi, la générosité est un autre sujet bien abordé dans le film. Même si celui-ci a plus de 150 ans, il semblerait que la morale y était plus présente qu’aujourd’hui. Les gens prennent soin les uns des autres. On retrouve un homme riche mais altruiste. Il a perdu sa fille et décide d’offrir le piano de cet être cher pour rendre une autre petite fille heureuse. Les quatre filles accompagnées de leur mère vont également faire preuve de générosité en se privant de leur petit-déjeuner le jour de Noël. Elles décident de l’apporter à une femme et ses enfants qui vivent dans la pauvreté. De retour chez elles, un magnifique festin les attends sur la table du salon, offert par une famille aisée qui a vu leur geste et approuve leur gentillesse. La mère offre aussi son écharpe à un homme à qui la guerre a tout pris : ses quatre fils. On devrait en prendre de la graine !

Sachez qu’il existe une suite au roman Little Women (titre original du livre) / Les filles du Docteur March. Vous pouvez donc lire Little Wives / Le Docteur March marie ses filles, paru en 1969. Moi je vais le dévorer !!!

Personnellement, je n’ai pas lu le livre. Mais d’après ce que j’ai pu lire et entendre, il semblerait que le film lui soit assez fidèle.

Et vous, avez-vous lu le livre ? Avez-vous prévu d’aller voir le film ? Si vous l’avez déjà vu, qu’en pensez-vous ? Dites moi tout en commentaire 🙂

Bande annonce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s